GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

11 octobre, 2006

Abjection.

Après le triste constat de l'épisode botanique, on a vu arriver, outre M DE POMMEREAU, M Niall MACMILLAN et Mme Christel REICK (VP achat Europe). Cette dernière était une surprise. Pas très bonne d'ailleurs. Le CE, après quelques échanges acerbes sur le fait que les nouveaux n'étaient pas francophones et qu'aucun traducteur objectif n'était présent, a pu commencer après que la charmante prof d'anglais ait abandonné ses élèves pour assurer la traduction au pied levé. La lecture du livre IV s'est donc poursuivie à son rythme habituel. Il est vite apparu que Mme Reick ne se pose pas de problème moraux lorsqu'elle doit choisir entre fabriquer une référence au sein du groupe ou l'acheter à l'extérieur. Seul les coûts comptent et elle n'a visiblement qu'une idée très vague des contraintes industrielles. Un vrai dialogue de sourds. Elle aussi, elle obéi aux ordres du groupe, à un point tel que je trouve cela assez effrayant, particulièrement venant d'un être dont on peut pourtant espérer une raisonnable expérience de la vie et une certaine modération de caractère. Et bien, nein ! Plus déroutant est M Mc Millian, un homme visiblement heureux qui souri tout le temps. Cela a agacé un peu le secrétaire du CE qui a bel et bien failli le mordre ! On a pu constater qu'outre parler une langue différente, ils parlent aussi une raison différente. C'est assez désespérant. Je crois qu'ils se foutent bien de ce qui peut nous arriver. Vraiment.

Les représentants du personnel sont entrés en possession de documents laissant penser que le projet de restructuration du site de Valence est bien antérieur à la date de l'annonce et même de ce que veut bien avouer la direction. On est en mesure d'affirmer que dès 2004, des contacts ont été pris avec des cabinets spécialisé en communication pour gérer au mieux cette situation. Les cabinets en question sont ceux de Bernard Krief Consultants et GCI. Les contrats en question évoquent des prises de contacts en amont du projet auprès des personnalité politiques locales et nationales ainsi que des représentants institutionnels (Préfecture, DDTE etc.) pour faire passer le bon message sur le projet de restructuration. En fait, c'est un travail classique de lobbying. Ce qui est grave, c'est qu'un groupe privé, américain, s'occupe d'influencer, ou de tenter de le faire, des instances qui sont pour la plupart démocratique, en vue de faire aboutir un projet de fermeture partielle ou totale de site. Un autre point préoccupant, c'est que cette initiative a été prise par M Denis Terrien, pour le patriotisme économique, on pourra repasser ! Cette situation ressemble à s'y méprendre à un délit d'entrave, c'est à dire qu'un projet était suffisamment avancé sans que les institutions représentatives du personnel n'en aient été informés. Le secret est l'ami des restructurations.

Les zones de risques retenues par le cabinet Bernard Krief Consultants sont le risque administratif (les lois évoluent, se complexifient et les inspecteurs du travail dressent de plus en plus de de constats de carences), le risque juridique (les syndicats vont de plus en plus au tribunal de grande instance !), le risque institutionnel national ( a cause du nombre de plans sociaux annoncés, les pouvoirs pourraient y être défavorables !) et le risque d'image (Comme la notoriété de la marque est forte, c'est dommage de saloper le boulot avec une fermeture de site qui se passe mal !). comme on le voit, les consultants de Krief ont bien phosphoré et proposent des solutions pour mener la com sur le plan de la meilleure des façons. Le contrat de Krief a pour objet d'apporter une assistance à Sanford, en « back office » sur (je cite) la préparation du projet, la validation des thèmes et argumentaires des projets de plans sociaux pour leur bon aboutissement au moindre coût ; l'accompagnement permanent auprès des différents prescripteurs de l'opinion, en particulier des pouvoirs publics nationaux et administratif ; a stratégie d'accompagnement de la thématique externe du projet de restructuration et la gestion d'une cellule de communication de crise pour la protection et la pérennité de l'image de la Société. Par ailleurs, je cite toujours : Afin de mener à bien la présente action, Bernard Krief Consulting recommande à la société Sanford une intervention confidentielle auprès des cinq cibles prioritaires suivante, avec qui elle a l'habitude de travailler de manière constante et en totale discrétion :

  1. Au sommet de l'Etat, le premier ministre et son cabinet.

  2. Les ministres de tutelle directe et leurs cabinets, le ministre des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité, le ministre de l'Intérieur et son cabinet de part son influence sur les préfets et les DDTEFP.

  3. Les autres ministres pouvant intervenir au cours du projet, le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, et son cabinet.

  4. Les autorités régionales, les organes électifs et administratif concernés : préfet de région, préfet de départements, administrations décentralisées, direction départementales du travail et de l'emploi, inspecteurs du travail.

  5. Les élus des départements, les maires dont celui-ci de Valence (M Labaune en 2004), les parlementaires concernés, le Conseil général.


Bon, et bien maintenant, sans être parano, on sait exactement de quoi on parle et qui nous avons en face de nous. Lorsque j'ai appris cela, j'avais vraiment du mal à le croire. Je suis encore un peu naïf sans doute, mais maintenant, surtout, je suis extrêmement en colère, notamment contre M Terrien et sa clique.


Je les prie de bien vouloir agréer l'expression de mon plus profond mépris.

Dernière minute ; Steve Heft et Byron Gibson sont dans l'usine !



posté par DiogenePasCynique le 11.10.06. Lien vers ce billet


2 Commentaires:
Anonymous Anonyme a dit...

Je tiens tout de même à rappeler que fin 2004 (si ma mémoire est bonne) notre cher DRH France mister Leclerc avait annoncé un "tsunami social" et avait même proposé d'en divulguer certains éléments si cela restait cvonfidentiel et n'était pas divulgué aux salariés. Refus des délégués CGT (de nantes) et nous en étions restés là. Donc rien d'étonnant de voir apparaître aujourd'hui des docs de 2004. Autres faits les avances de Mark Kouyoumdjian pour faire accepter une modulation du temps de travail et des amménagements de l'accord RTT signé chez Reynolds. Lors du clash et du refus de la CFDT de revenir sur des acquis MK a beaucoup retgretté cette état de chose qui peut-être je dis bien peut-être aurait pu faire reculer le projet avec la msie en ligne... qien save?

13/10/06 9:58 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

ce qui se passe actuellement en est la reponse,c'était prévisible,
difficile de gérer l'ingérable!

14/10/06 9:47 AM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.