GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

06 juin, 2007

Accessibilité.

Une interview faite par notre infirmiere préférée sur un certain silence dont un monde sdu silence est victime.


Apprenant la langue sourde française, je me suis interrogée sur l’accès à la vie sociale, éducative, professionnelle des sourds. Et dans cette période d’élection, à la politique et aux médias.

J’ai interrogé mon professeur de langue sourde, lui-même sourd.

Alain Chabout a accepté de répondre à mes questions.


Quels sont les problèmes rencontrés pour l’accès au monde social et professionnel ?

Les sourds sont des personnes comme tout le monde sauf qu’ils n’entendent pas ou très mal et communiquent par le biais visuel.

La population sourde, toute surdité confondue, en France représente plus de 5 millions de personnes (soit 5 fois plus que les chasseurs). Elle participe activement à la vie sociale et économique.

Dans l’éducation nationale, les sourds n’ont pas un accès aisé et décent à l’enseignement… inadéquation de communication entre le professeur et l’étudiant sourd, manque d’interprétariat LSF. (Langue Sourde Française)

Si je parle de Langue Sourde et non de Langue des Signes c’est pour y intégrer aussi la culture, l’identité propre aux sourds et bien sur la langue des signes qui est le mode visuel de la communication, incluant l’expression corporelle et faciale.

Il ne faut surtout pas oublier le passé douloureux pas si lointain que ça où les sourds avaient un enseignement adapté en LSF. Cet enseignement supprimé au nom du « tout oralisme » a relégué la personne sourde aux taches manuelles et subalternes précipitant ainsi l’illétrisme.

C’est pourquoi, dans la vie scolaire, les élèves et étudiants sourds sont confrontés à un accès limité au savoir, faute de communication adaptée, malgré la présence parfois d’interprètes.

L’information permet le libre échange de communication et d’idée.

D’abord par mode audiovisuel (TV) source d’informations innombrables. Les émissions télévisées n’y sont pas systématiquement sous titrées. Les chaînes, sous prétexte, qu’elles respectent leurs « quotas » de sous titres s’enorgueillissent des efforts faits

On constate que les séries TV sont souvent sous-titrées au détriment des émissions à fort intérêt intellectuel et culturel. Que signifie cela ?

L’accès dans les lieux publics sont pour certains un parcours d’aventurier. A qui s’adresser ? ou dois-je aller ? l’interlocuteur me comprendra-t-il ? on trouve là des problèmes essentiellement de communication et d’accès à l’information.

Dans le monde professionnel, le problème est récurrent… Pour cause, les employeurs peinent à recruter des personnes sourdes essentiellement pour des raisons de communication (perte de temps, manque de confiance, inaccessibilité téléphonique).

Dans le monde du travail, bien que les sourds possèdent des capacités et agilités techniques, (qui parfois dépassent celles de leurs collègues) les sourds sont isolés et ne peuvent participer aux réunions et donc à l’évolution de et ou dans l’entreprise.

Les problèmes de respect, Les sourds sont généralement victime de manque de respect. Quand ils ne font pas peur…

Le dépistage et diagnostic précoce posent question à la communauté sourde. Pour cause, les sourds qui naissent ne sont pas les bienvenus… on cherche à dépister la surdité le plus tôt possible.

Et qu’en est-il de la précieuse relation mère –enfant si nécessaire au développement du bébé si comme le souhaitent certains médecins on commence le dépistage à 2 ou 3 jours ? Quelle sera l’angoisse pour la mère qu’elle transmettra immédiatement à son bébé, rompant de fait ce lien si intense des premiers échanges maternelles.

On pousse les parents des enfants sourds à la solution radicale : « implantation cochléaire » unique en leur déconseillant la pratique de la LSF, (qui est pourtant source d’épanouissement !) leur faisant miroiter un idéal de société. Or cette implantation cochléaire n’est pas une aide fiable à la communication et au bien être de la personne sourde. Et elle est source de risque pour l’enfant.

A tous les stades de la vie, les sourds sont réellement confrontés au problème de communication. On compare cela à deux étrangers se rencontrant et ne connaissant que sa propre langue et sa propre culture. Les rapports entre sourds et entendants, l’un parle, l’autre signe (LSF), sont relativement pauvres. Ils se limitent à du vocabulaire très usuel : bonjour, ca va, au revoir …

Les expériences et connaissances de chacun ne sont donc pas échangées.

Pour l’interlocuteur entendant cet état de fait le laisse penser qu’un sourd n’est pas communicatif. Et pour le sourd cela se traduit par une frustration…

D’où un comportement d’isolement.

Or un sourd qui n’entend pas, ne peux parler convenablement.

Quant à l’entendant il possède les facultés orales mais aussi des mains et un visage. Ce sont des outils de communication par excellence qui ne sont pas exploités par ce dernier alors que les sourds les utilisent dans leur quotidien.

A défaut de communication adapté, les sourds se retrouvent entre eux les week- end dans les associations où ils communiquent en LSF.


Quel rapport ont les sourds avec la politique ?

La loi de l’égalité des droits et des chances du 11 février 2005, apporte un nouveau souffle, il reste énormément de choses à faire. Il est dommage d’attendre une loi pour qu’une société avance intelligemment dans le respect de l’autre. C’est pourquoi la politique a un important rôle à jouer.

En politique, les personnes sourdes ont été mis à l’écart pendant trop longtemps :

Pas de sous titrage des débats politiques, pas d’informations non plus par voie visuelle (interprètes) pour ceux qui communiquent en LSF.

Les débats politiques télévisés ne sont convenablement sous titrés qu’au moment des élections présidentiels … Et entre, que se passe t il ?

Pour grand nombre de personnes sourdes et en particulier les natifs sourds, la surdité n’est pas une maladie. Elle doit être traitée comme une façon d’être avec ses propres particularités et ses atouts.

Or, on s’acharne coûte que coûte à anéantir la surdité au détriment de la personne même. Il y a là un énorme travail d’information à faire vers les professionnels médicaux, certains sont plus sourds que leurs patients… Et vers les parents des enfants sourds qui sont malheureusement démunis et qui par crainte ou ignorance se tournent vers la médecine avant de rencontrer des associations de sourds. On oublie vite, ou on ne veut pas l’admettre qu’une personne qui naît sourde le restera toute sa vie, même si des aides techniques l’aident à mieux entendre. « Entendre n’est pas comprendre ».

Parce qu’on estime qu’une personne entend comprend forcément… Or cela est faux et plus particulièrement chez les malentendants ou sourds ayant des restes auditifs et pratiquant la lecture labiale. Une lecture labiale qui est cause de bien des malentendus, beaucoup de mots ayant une trop grande ressemblance. Par exemple : 100, sans / pain, main / etc…

L’adaptation et la qualité de communication engendrent par eux même l’épanouissement de l’individu.

La politique peut faire changer les méthodes et les comportements.


Qu’attendez vous des politiques ?

Les sourds souhaitent être entendus pour lutter contre l’inaccessibilité sociale et professionnelle dont ils sont victimes.

Comme tous citoyens, les sourds ont leur place dans la société, ont des droits et des devoirs.

Ils attachent aussi de l’importance à l’écoute, au respect et aux promesses. Ces termes qui font partie intégrante des discours politiques ne leur est pas inconnu du tout !

Ils comptent donc sur les politiques pour faire avancer leurs revendications qui sont nombreuses.

La LSF même si elle n’est pas universelle apporte des atouts non négligeables pour communiquer avec n’importe qui, y compris à l’étranger.

Il serait intéressant que la LSF soit enseigné dans les écoles dès la maternelle. Des expériences positives ont déjà eu lieu par exemple à Montpellier, ou des professeurs sourds interviennent dans des classes de maternelle et primaire. Pour les institutrices cela apprend aux enfants à écouter différemment , à observer et à se respecter. Les élèves développent leur motricité, leur aisance gestuelle, et leur curiosité.

La politique pourrait elle favoriser cette prise de conscience et faire évoluer la LSF ?

Cet interview paraît ici pour éviter toute suspicion de récupération politique en ces temps de campagne ...


Libellés : , ,


posté par DiogenePasCynique le 6.6.07. Lien vers ce billet


0 Commentaires:

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.