GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

09 novembre, 2006

L'engagement, la théorie et la pratique.

Le texte suivant n'est pas paru sur AgoraVox (auquel il était pourtant destiné) pour les raisons suivantes :

Nous vous remercions d'avoir soumis votre article (Reynolds, une question de souveraineté© aussi - 15078) sur AgoraVox. Toutefois, le comité de rédaction n'a pas validé sa publication. Nous considérons en effet que l'article serait susceptible de poser des problèmes de droit. Aussi, nous est-il apparu préférable de n'engager ni votre responsabilité, ni la notre.

L'article :

Reynolds, une question de souveraineté aussi.

Au delà du drame social et économique que constitue la fermeture d'une usine, l'intervention occulte auprès des pouvoirs publics, via des cabinets de consultants spécialisés, d'intervenants économiques américains pose des questions quant à la souveraineté économique.


Alors que le processus de fermeture de l'usine des stylos Reynolds (filiale de Newell Rubbermaid via Sanford) de Valence se poursuit inexorablement, les représentants du personnel sont entrés en possession de documents démontrant une volonté ancienne et secrète de fermer le site de production. Ces documents, ce sont deux propositions de contrats des cabinets Bernard Krief Consulting et GCI. L'objet de ces contrats est la gestion de la communication autour de l'éventuelle fermeture du site, notamment auprès des pouvoirs publics. Il s'agit de convaincre, en amont et hors procédure, les acteurs institutionnels et politiques. Le cabinet Bernard Krief Consulting analyse pour sa part quatre grand risques liés à la restructuration projetée : le " risque administratif " (les lois évoluent, se complexifient et les inspecteurs du travail dressent de plus en plus de de constats de carences), le " risque juridique " (les syndicats vont de plus en plus au tribunal de grande instance), le " risque institutionnel national " ( le nombre de plans sociaux et les échéances électorales portent les politiques à la prudence) et le " risque d'image " (la forte notoriété de la marque Reynolds peut pâtir des conséquences médiatiques d'une vague de licenciements). Le cabinet Bernard Krief propose donc :

" d'apporter une assistance-conseil effective en back-office portant sur la gestion des quatre risques précédemment décrits. 1) La préparation du projet, 2) la validation des thèmes et argumentaires des projets de plans sociaux pour leur bon aboutissement au moindre coût, 3) l'accompagnement permanent auprès des différents prescripteurs de l'opinion, en particulier des pouvoirs publics nationaux et administratif, 4) la stratégie d'accompagnement de la thématique externe du projet de restructuration, 5) la gestion d'une cellule de communication de crise pour la protection et la pérennité de l'image de la Société ". Pour cela, le même cabinet estime que :

" Afin de mener à bien la présente action, Bernard Krief Consulting recommande à la société Sanford une intervention confidentielle auprès des cinq cibles prioritaires suivante, avec qui elle a l'habitude de travailler de manière constante et en totale discrétion : 1) Au sommet de l'Etat, le premier ministre et son cabinet, 2) Les ministres de tutelle directe et leurs cabinets, le ministre des Affaires Sociales, du Travail et de la Solidarité, le ministre de l'Intérieur et son cabinet de part son influence sur les préfets et les DDTEFP, 3) Les autres ministres pouvant intervenir au cours du projet, le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, et son cabinet, 4) Les autorités régionales, les organes électifs et administratif concernés : préfet de région, préfet de départements, administrations décentralisées, direction départementales du travail et de l'emploi, inspecteurs du travail, 5) Les élus des départements, les maires dont celui-ci de Valence (M Labaune en 2004), les parlementaires concernés, le Conseil général. ".

Bernard Krief Consulting estime le coût annuel de cette mission à 292 000 € (frais en sus). Le cabinet prévoit aussi " En cas de succès de la mission, des success fees [honoraires supplémentaires] seront versés par Sanford à Bernard Krief Consulting au bon résultat final de l'action (obtention du plan et / ou économies sur le plan). "

Ce document date de septembre 2004, alors que l'annonce officielle du projet de fermeture du site aux partenaires sociaux date du 12 juillet 2006. Il semble donc que la volonté de dissimuler le projet le plus longtemps possible soit établie. La question se pose de l'articulation des actions de lobbying d'une société privée étrangère auprès de pouvoirs publics issus d'un processus démocratique, au détriment de citoyens.

Le Comité d'Etablissement de Reynolds a déposé une plainte pour délit d'entrave et la direction de Sanford Europe a annoncé, le 20 octobre, le départ de M Terrien (Vice Président Europe de Sanford). Rien n'indique cependant que la procédure de fermeture de l'usine de Valence soit suspendue.

Des compléments d'information dans les précédents articles ( article 1, article 2 et article 3 ) ainsi que des infos en temps réel sur le blog Restructuration.

Toutes proportions gardées, bien sûr, je vous invite à aller voir ici.

Libellés : , ,


posté par DiogenePasCynique le 9.11.06. Lien vers ce billet


3 Commentaires:
Anonymous noé a dit...

tres interessant cet article, je te propose de mettre un petit mot de presentation au début de ce texte et la note : faire suivre au bas.et que chaque internaute le fasse suivre a toute ses connaissances sur la toile .qu'en pense-tu ?

9/11/06 3:31 PM  
Blogger DiogenePasCynique a dit...

Bonjour,

L'article existe en version pdf et OpenOffice, sur simple demande, j'envoie par e-mail (écrire à article05@trashmail.net) !
@++

9/11/06 4:10 PM  
Anonymous plucomavan a dit...

Ces documents sont une insulte aux travailleurs et à la société.
La revolte gronde.
Reynolds peut etre fier d'avoir dejouer leurs plans et d'avoir denoncer notre drame à l'opinion.

11/11/06 11:42 AM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.