GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

16 octobre, 2006

Pas à ce Point !

On parle de Valence et de son chambardement dans Le Point. Je l'ai acheté et, me suis bel et bien fait avoir de 3 € ! Outre les travaux qui font du piéton le roi de la ville, cet hebdo évoque la zone franche avec une certaine complaisance. « Le boom de l'emploi. L'expérience engagée, il y a dix ans, à Valence le haut est un succès et se voit prolongée. » écris M Coureau en page VIII du Point. On y apprend que la zone franche compte 3860 emplois dont 2140 créations et 768 postes occupés par des habitants du quartier. On ne sait rien de la nature des contrat, des niveaux de salaire et de la taille des entreprises. L'article (dont je me demande si la ville l'a payé ou quoi ou qu'est-ce) n'écrit absolument rien sur les entreprises actuellement menacées sur Valence. Bravo le travail d'enquête ! Pourtant, nulle part dans ces pages il n'est question de publi-reportage, publi-information ou autre publi-communiqué.

Si on reprend simplement les chiffres revendiqués par M Bonnemayre (premier adjoint au maire de Valence, président du syndicat intercommunal Valence Major et conseiller général) et M Drapier (chargé du développement économique à Valence Major) on constate que les créations d'emplois représentent 55,4 % des emplois ce qui signifie que 44,6 % des emplois ont été déplacés (parfois d'autres agglomérations) pour profiter de l'aubaine que constituent les exonérations de charges. Je n'ai pu me procurer tous les chiffres relatifs aux tailles des entreprises (c'est en cours), mais ils s'agit généralement d'entreprises de moins de 50 salariés, et le plus souvent de moins de 20. Les salaires y sont inférieurs à ce qu'on peut trouver dans une grande entreprise ou un groupe de taille internationale. Les accès à la formation et aux institutions de défense du personnel y sont beaucoup moindres aussi. Enfin, il est possible d'y être embauché en CNE. Même si la fermeture de l'usine est intégralement compensée par des emplois en zone franche, la structure économique et sociale de ses emplois sera profondément modifiée, et je ne suis pas certain que la croissance économique soit effectivement au rendez-vous. Que se passera-t-il ensuite, lorsque le temps du cadeau fiscal sera terminé ? Est-ce que ces entreprises vont rester, ou courront-elles après une autre aubaine, ici ou ailleurs ? Pour le financement, M Bonnemayre explique que « l'Etat nous verse l'équivalent des impôts et des taxes qui sont exonérés. L'ensemble de cet argent sert à la rénovation du quartier. De plus les investissements de nouvelles entreprises représentent 50 millions d'euros rien qu'en immeuble depuis 1998. C'est autant d'argent investi dans l'économie locale, auprès des architectes, du bâtiment ... ». On peut donc dire que nos impôts, directs et indirects, financent les exonérations de charges des entreprises de la zone franche ! Ceci, dans un système économique qui se veut libéral est une sorte d'hérésie. En effet, soit l'activité est rentable (hors subventions) , soit elle ne l'est pas, dans ce cas, son existence, du point de vue économique, n'est pas justifiée ! Je rappelle qu'on reproche les plus souvent aux entreprises publiques le fait qu'elles sont subventionnées (alors qu'elles assurent un service public), que les entreprises privée sont trop souvent (pas toujours dieu merci !) réticente à investir dans l'innovation, comme on l'a vu lors de la réunion au Conseil Régional, parce que le retour sur investissement n'est pas assez rapide.

J'aurais apprécié que l'enquête soit un peu plus fouillée, l'hebdomadaire, Valence Major et la mairie aurait gagné en crédibilité. J'imagine que c'est bon pour la ville de présenter un profil (un faciès aurait dit MK !) avenant pour touristes et investisseurs. Mais ce n'est pas de l'info, c'est de la pub. C'est aussi faire peu de cas des 800 salariés dont l'emploi est menacé, des entreprises sous-traitantes et dépendantes.

Mais il ne faut pas désespérer, jeudi 19 octobre, ce sera trop fun parce qu'on sera tous des VIP de la fête des entreprises ! « Votre entreprise mérite bien une fête. Le Jeudi 19 Octobre, c'est la fête des entreprises, on a tous une bonne raison d'en être fier. ». Toutes les infos qui déchirent sur http://www.jaimemaboite.com/, ça ne s'invente pas ! Mais l'entreprise, c'est tout les jours sa fête chez le E-Consultant !

Libellés :


posté par DiogenePasCynique le 16.10.06. Lien vers ce billet


6 Commentaires:
Anonymous yann a dit...

JE SUIS EN COLERE CAR SI IL Y A EU DE L ENCRE DE DEVERSE DANS UN CERTAIN BUREAU JE LE CAUTIONNE PAS MAIS CE N EST PAS MON PROBLEME,MAIS CE MATIN ET POUR LA 2 FOIS EN TROIS SEMAINES IL Y A EU UN SABOTAGE A L ATELIER CARTOUCHE(un tuyau d encre neuf a ete coupe au cutter comme la fois precedente)ET LA SA TOUCHE DIRECTEMENT LE PERSONNELS CAR IL NY A PAS DE SOCIETE POUR VENIR NETTOYER CETTE MERDE NE VOUS TROMPER PAS DE CIBLE!!
IL NE VAUT MIEUX PAS QUE JE SACHE QUI A FAIT CELA CAR SINON IL NETTOYRAS AVEC SA LANGUE......

16/10/06 10:02 AM  
Anonymous ALTERUN a dit...

Salut DIOGENE - Salut les REYNOLDS
C'est vrai que les magazines nationaux qui déclinent un numéro spécial sur les villes moyennes 1 fois par an, c'est seulement un moyen d'accroche et de racolage actif... des lecteurs. Eh oui ! tu te dis putain il parle de Valence, cela doit être intéressant, il y a des trucs à apprendre,... bref c'est que du cirage de pompe, et des banalités consternantes qui sont débalées d'une année sur l'autre ! En plus le dossier fais 6/8 pages avec des photos, et la une... pour les parisiens qui se seraient j'amais arrêté à Valence de la daube quoi ! En fait ton bloc est beaucoup plus instructif et proche de la réalité valentinoise !
Concernant le jeudi 19 octobre et la célèbre fiesta J'AIME MA BOITE c'est vraiment très réactionnaire ! L'instigatrice c'est Sophie de Menthon (une aristocrate... qui n'a pas digéré 1789) que vous pouvez écouté sur RMC dans "les Grandes Gueules", où l'on vous expliquera que perdre votre boulot c'est normal et que vous devez vous bougez si vous voulez devenir millionnaires, que c'est possible, que le libéralisme c'est super ! Effectivement RMC c'est vraiment la radio réactionnaire et propagandiste pour le libéralisme par excellence ! Rappel historique, cette radio fut créée durant la seconde guerre mondiale par l'occupant nazi dans la principauté de Monaco afin de faire la propagande du régime sur le sud de la France ! Déjà à l'époque le patronnat français avait fait le choix du profit immédiat contre celui de l'éthique et de la conscience,... comme aujourd'hui !

la lutte c'est la vie, la vie c'est la lutte !

16/10/06 10:35 AM  
Anonymous ALTERUN a dit...

Suite du message ci-dessus !

Concernant le jeudi 19 octobre et la célèbre fiesta J'AIME MA BOITE pourquoi ne pas répondre en faisant une journée J'AIME MON SYNDICAT !

A +

16/10/06 10:39 AM  
Blogger brigetoun a dit...

qu'attendez vous d'autre du Point ?

16/10/06 11:31 AM  
Anonymous sarbanes a dit...

Bonjour

Attention aux débordements de ce type, on vous pousse à bout !
prenez exemple sur votre direction qui mélange les intervenants afin de noyer le poisson. pensez à votre avenir, défendez et discutez de vos droits fermements, mais restez dans la limite du droit. faute de quoi votre dg va prendre le dessus par des menances justifiées légalement .Vous avez loupé le chantage à la rdc, dommage, car là c'était le portefeuille !!. ATTENTION ENCORE UNE FOIS aux débordements, tout comme au poker celui qui gagne c est celui qui garde son sang froid et qui bluff.
Courage quend même, car votre situation n est pas enviable, nerveusement, je vous dis bravo.

16/10/06 1:23 PM  
Anonymous Ella a dit...

Il me semble pourtant que le Point était présent mercredi 11 octobre lors de la venue de DSK ? Aurait-il zappé l'info ou bien il y a des relais vers les médias qui se font très difficilement. Mais si on tient compte des documents détenus par le CE, il semblerait que la direction avait déjà bien blindé la communication aux médias...Alors il n'y a rien d'étonnant, d'autant plus que le budget doit être conséquent, j'imagine. Au moins on peut pas reprocher à ces fameux cabinets sensés gérer les crises de mal faire leur boulot...Mais Brigetoun tu as raison, que peut-on attendre d'un journal comme le Point ?...

16/10/06 5:42 PM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.