GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

22 août, 2006

Solidarité.

La direction mène une stratégie de déception. Il s'agit de diviser et démoraliser les troupes. Comment est-ce que cela fonctionne ? Il s'agit principalement de faire comme si de rien n'était, et de faire croire que la direction agit pour le bien des salariés en souhaitant que la procédure de fermeture soit expédiée rapidement, que les machines tournent etc. Tout cela est faux bien entendu, mais le discours existe et trouve des oreilles attentives quoiqu'un peu naïves. La situation réelle est la suivante. La direction a dévoilé ses intentions suite à une intense pression, fin juin. Avant, elle niait mollement. Elle semblait alors prête à faire son annonce juste à la veille des vacances. Une façon de faire ignoble, selon un juriste de notre connaissance. Ensuite, malgré des promesses de traiter l'affaire au niveau local, il semble que des difficultés interviennent sur ce point. Nous savons désormais que la parole de M Leclerc n'est pas d'évangile (mais peut-être n'est-il qu'un porte-voix ?), et qu'elle est sujette à fluctuations, oublis et contradictions. Nous savons que la direction a un calendrier qu'elle souhaite respecter pour fermer le site. Il n'est pas dans notre intérêt qu'elle y arrive facilement. Naturellement, la direction tiendra bientôt un discours du style « c'est de la faute des syndicats si nous ne parvenons pas à un accord, si cela traîne, si vous ne pouvez postuler aux opportunités qui se présentent à vous ». C'est effectivement de bonne guerre. C'est effectivement faux, aussi. La direction se moque éperdument de ce qui peut nous arriver après la fermeture du site. Il faut que tous comprennent cela, dans leur tête, dans leur coeur et dans chaque fibre de leur être. La direction est là pour fermer le site le plus vite possible et le moins cher possible. Une des conséquences accessoires, c'est qu'il faudra déménager des machines, une autre conséquence accessoire, c'est qu'on se retrouvera dehors. Toutes les demandes qu'elle peut formuler directement ou indirectement vont dans ce sens. Tout le reste n'est que manipulation, voire mensonges éhontés. Il est vrai que les meilleurs mensonges sont ceux que l'on souhaite entendre, surtout lorsqu'ils sont distillés avec une feinte sollicitude ...

Les syndicats sont tout à fait conscients que la situation, ainsi que l'incertitude et l'attente qui l'accompagnent sont difficiles à supporter. Néanmoins, il est nécessaire d'apporter la démonstration que la fermeture de Reynolds n'est pas justifiée. Et il faut du temps pour cela, car c'est un travail complexe qui exige divers intervenants. Les chances de retrouver un emploi sur Valence, sont minces, aussi, la sauvegarde du site est primordiale pour nous. Elle passe notamment par la démonstration de sa viabilité économique.

Notre principal atouts est notre capacité à rester un groupe soudé et solidaire, même dans la pire adversité. Cela passe forcement par la confiance. Certains seront tentés de jouer perso, d'aider la délocalisation. Qu'ils ne rêvent pas trop tout de même, il gagneront au mieux un ou deux mois de mission, peut être une petite prime et basta. Ils perdront par contre le respect d'eux-même et la confiance de leurs collègues. Et finalement, ils perdront aussi leur boulot. Personnellement je trouve que c'est cher payé un gain somme toute modeste. L'alternative est simple ; être ou ne pas être un être humain digne de ce nom.

Pour terminer une citation (prise sur Rezo.net) de Jean Rostand (le biologiste humaniste) :

« Un seul remède, si l’on en peut user : aimer plus fort qu’on ne souffre ».




posté par DiogenePasCynique le 22.8.06. Lien vers ce billet


23 Commentaires:
Anonymous just do it a dit...

En tout cas, merci et bravo à ceux qui ont eu hier au soir le courage de faire passer notre message au représentant des RH France qui est passé ce matin.
N'en restons pas là!

22/8/06 12:04 PM  
Anonymous plucomavan a dit...

C matin q'el decouverte !!!!! Des slogans écrient soigneusement sur la route, devant les barrières et le portail. Des slogans forts et pertinents qui expriment la colère et la détermination des salariées a sauver l'usine et leur droit au travail. Cette action fait chaud au cœur et renforce la motivation pour la lutte a garder la production à valence. On sent bien que le motif économique ne tient pas et que des perspectives positives peuvent se présenter a nous.
La lutte est vraiment utile, et déstabilise l'adversaire. (Dire que les Américains voulaient q tout ce passe dans l'indifférence totale.)
Préparons nous à rester encore longtemps dans notre usine, ca vas être très très tres long…….
Merci pour les courageux de cette nuit, et faites moi signe pour la prochaine action, j’espère encore plus intense.
Restons soudé
« Hasta la victoria siempre »

22/8/06 3:02 PM  
Anonymous Ella a dit...

Oui celà risque d'être long. Oui celà va être usant. Oui personne n'aime être dans l'incertitude. Oui ce n'est pas "confortable" de ne pas pouvoir controler notre demain mais finalement que retiendrons nous au bout du chemin ? de ces mois d'attente et de combat, de lutte et de patience, de volonté et d'énergie ? que nous avons raison de ne pas crever en silence, que nous ne sommes pas des moutons pour se faire tondre dans l'indifférence, que nous sommes pas dupes du jeu de déstabilisation de la direction, et que "si tu ne participes pas à la lutte tu participes à la défaite" Que souhaitons nous pour nos enfants? Voulons nous de ce monde là ? où les salariés sont jetés parce que c'est comme ça, c'est la loi du marché et excusez nous mesdames, messieurs, on est avec vous, on est solidaires, mais on y peut rien c'est juste la faute aux autres, aux consommateurs, aux ouvriers, aux actionnaires, aux directeurs... Moi je veux ne jamais avoir à baisser les yeux devant mes enfants, ne jamais devoir leur dire : je n'ai rien pu faire, je n'ai rien pu dire, j'ai laissé faire, j'ai laissé dire...Si on ne se bat pas maintenant c'est jamais ... Que ceux qui sont trop impatients, trop anxieux, sachent que dehors il fait si froid, et si seul ...Mais j'ai confiance, les slogans qui accueillent depuis ce matin les gens devant l'entreprise me font penser que les moutons se transforment en lions les soirs de pleine lune ( ha non pardon je mélange avec l'histoire des loups garous ...) et que nos requins vont devoir limer leurs dents...

22/8/06 6:45 PM  
Blogger DiogenePasCynique a dit...

C'est vrai qu'il devront limer leur dents, sinon, c'est nous qui devrons le faire ...

23/8/06 10:17 AM  
Anonymous au caboulot a dit...

bla bla bla bla bla .......
mais waterman le sirocco arrive !!!
danger !!!!!
bla bla bla bla ..........
qu'on a envie de croire à la non fermeture du site, c'est bien, mais du rêve. quelque soit les convictions, il faut démonter l'argument de la direction (livre 4) puis basta pour la suite.
attention de ne pas trop parler du maintien du site

23/8/06 10:51 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

on est pas dans un dessin animé, restons sérieux !, c'est pas la peine de s'exciter pour rien et faire pchitt.. apres .mieux vaut etre constructif c'est ce qui nous manque le plus

23/8/06 10:54 AM  
Anonymous Surlecaro a dit...

Bonjour,
Je vois que malgré les congés, la détermination est toujours là, tant mieux car la bataille va être longue, mais aussi dure et que notre salut, si salut il y a, passera par notre union.
Faut il venir à l'usine avant la grande reprise de lundi ?
( pour ceux qui sont en congés bien sur ).

23/8/06 11:01 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

au caboulot: explique ta derniere ligne ??

23/8/06 11:10 AM  
Anonymous Ella a dit...

ho la tout le monde est rentré de vacances à ce qu'on voit, alors d'une part bla bla bla on n'empêche personne de parler surtout devant une situation totalement nouvelle et qu'on doit tenter d'analyser si on ne veut pas devenir FOU . Autrement ça s'appelle de la censure et de la dictature, ferme ta gueule et garde les yeux fermés dos au mur...Quant à se croire dans un dessin animé , à moins que certains se soient cru jouer dans un vieux Picsou (vous savez cet abominable personnage de tonton américain qui a du bercer l'enfance de milliers d'enfants )( pas moi je préfèrerais Pif le chien) je ne vois personne qui ai envie de rigoler de la situation. De dire qu'on manque d'esprit constructif c'est mal connaitre le boulot des syndicats et de tous ceux qui les soutiennent les sympathisants qui s'investissent à fond ( et que je remercie ici de tout coeur ) et je ne pense pas que l'on s'excite pour rien, sauf à dire que 257 familles dans la merde c'est rien...Enfin pour répondre à surlecaro, je ne crois pas qu'il soit nécessaire de venir avant la reprise de lundi, la semaine prochaine sera décisive avec un certain nombre de réunions prévues, enfin il est toujours bon de suivre les actualités du blog...

23/8/06 11:26 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

diogene je te remercie du fond du coeur pour tous le travaille que fais sur ce blog car il est important pour nous et tu dois y passer beaucoup de temps tu es un peu comme zorro justicier dans l ombre et anonyme et lorsque que tous sera finis laisseras tu tomber t on masque car tu ne peux rester anonyme a la fin car il serait bien pour nous salarie de chez reynolds de mettre a nom a celui qui a t en fait pour nous informeret il serait frustrant pour nous a la fin d avoir un vaillant soldat anonyme
merci beaucoup!!!

23/8/06 1:14 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

dit Diogéne ,explique nous !,comment se fait -t-il que l'on retrouve cette année plein de références Reynolds dans les linéaires et sur toutes les pubs de la grande distribution,celles ci avaient pratiquement disparues depuis plusieurs années, ce que l'on n'a pas revu pour l'instant se sont les pubs télé !!!

23/8/06 2:08 PM  
Anonymous Ella a dit...

si si il semble qu'il y a de la pub TV Reynolds qui passe sur TF1 en ce moment dans des émissions pour les jeunes. Mais après sondage chez les jeunes de ma connaissance c'est assez affligeant et même limite "ringard" ( en tout cas rien à voir avec la pub qui circule pour Bic sur le net et qui est franchement bien faite...)

23/8/06 8:58 PM  
Blogger brigetoun a dit...

vous avez mon admiration - c'est tout ce que j'au

23/8/06 11:53 PM  
Anonymous no future a dit...

Ne nous emballons pas. Le site va fermer c'est une certitude. Ce qui importe maintenant c'est de savoir ce qui va sortir des prochaines réunions, à savoir comment va être négocié notre avenir post-Reynolds.
Je doute que tous ce qui se dit sur ce forum (ou sur le blog affilié), et même que nos (in)actions dans l'usine influent en quoi que ce soit sur les négociations.
Soutenir de vive voix nos représentants à ces réunions, voilà ce qui importe. Leur apporter aide, conseils (plus il y a de têtes, plus il y a d'idées), voilà ce qui est important à mes yeux. Pas question d'espoir naïf, de fanfaronnades ou de défaitisme. Du concret. Ne gaspillons pas nos énergies.

24/8/06 12:40 AM  
Anonymous plucomavan a dit...

Si on ne se bat pas pour le maintien du site et des emplois à VALENCE, pour q'el cause ce battons nous alors ?????
Dois t'on pas faire passer le message au groupe q le fermeture de Reynolds en France, c la perte de valeur de la Marque et c'est de ce fait la mort de celle ci!?
Dois t'on partciper a la mort de notre savoir faire, et o depart de notre outil de travail en se cachant derriere la fatalité du contexte économique et de l'indifference de nos politique ??
Apres t'en d'années d'ancienneté et d'energie à ammener la Marque a ce prestige, de bonheur a faire vivre nos familles grace à la vente de nos crayons, au confort de vie que Reynolds nous a apporté, sommes nous vraiment resigné a rammené cela à une bonne prime de licenciement..... ????? Sommes nous tant attaché à l'argent pour devenir aussi rapace q nos decideurs ????
........................
......................... ??????

24/8/06 11:13 AM  
Anonymous Ella a dit...

Pour répondre à no future, on sait malheureusement que notre avenir "post Reynolds" ne sera pas facile, certains s'en sortiront, (mais à quel prix ) beaucoup d'autres vont se retrouver dans la merde... Malgré la prime, malgré les promesses de reclassement, malgré un plan social ( pardon un Plan de Sauvegarde de l'Emploi beurkkkk)négocié au mieux. D'accord avec Plucomavan, doit-on DEJA SE RESIGNER ? Accepter notre sort et ne penser qu'au petit paquet d'argent qu'on va pouvoir retirer, de quoi ? de la grande braderie du savoir faire, du savoir être ? Du fatalisme dans lequel notre société est plongée depuis des dizaines d'années. Et si on y croyait un peu ? histoire de laisser aussi de la place à l'espoir. Et si on se disait que Reynolds est rentable, que notre petite usine de production a inventé et produit de grandes choses,des nouveautés, des innovations, des stylos qui ont servi à des générations d'écoliers et que oui on a envie que ça continue, parce que c'est possible. Parce que pour l'instant rien ne prouve que ça ne l'est pas. Autrement il ne reste plus qu'à partir dans le Larzac planter nos choux...

24/8/06 2:40 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

Se battre oui. Mais pas contre des moulins à vent. L'espoir ne va pas nourrir nos familles. Le "groupe" sait bien la merde dans laquelle il nous fout, mais les décideurs ne font que passer à Valence et nos actions au niveau local doivent les laisser indifférents. Ils n'habitent pas ici, ils ne travaillent pas ici, alors leur faire passer un message dont ils n'ont que foutre... je trouve que c'est gaspiller nos énergies et nos talents pour rien et ça ne nous met en aucun cas en position de force pour les négociations qui arrivent.
Au mieux on peut leur faire peur et alors? ils agiront de loin et ne se déplaceront plus, et nous auront encore plus de mal à négocier nos avenirs. Enfin, je suppose que c'est un exhutoire nécessaire à défaut d'être utile. Mais essayons d'être constructifs, de ne pas décrédibiliser nos représentants, car c'est autour d'une table que ça va se jouer. Alors épaulons-les. Dans ce pathétique naufrage ce sont eux qui vont nous ménager une porte de sortie digne et honorable.

24/8/06 4:24 PM  
Anonymous no future a dit...

Oups, le post précedent était de moi. Désolé, erreur de manip. je ne voulais pas poster en "anonyme" :)

24/8/06 4:37 PM  
Anonymous Ella a dit...

Je suis sure que les deux opinions ne sont pas opposables mais bien complémentaires,et surtout il n'a jamais été question de décrédibiliser les délégués du personnel. Mais si notre direction a un peu la trouille, et ben tant mieux, qu'elle ne vive pas ces heures sombres le sourire aux lèvres et le moral au beau fixe. Et la colère est parfois non seulement nécessaire mais aussi justifiée...

24/8/06 7:31 PM  
Anonymous Misanthrope a dit...

Ce serait merveilleux si, au-delà de vos avenirs personnels et celui de votre entreprise, les ouvriers Reynolds pouvaient être les "grains de sable" remettant en cause le fonctionnement corrompu d'un système capitaliste injuste. Il y a eu d'autres usines victimes de ce système avant vous, faites que ça s'arrête. Et si vous comptez agir en ce sens, vous pouvez compter sur mon aide concrète.

25/8/06 12:31 AM  
Anonymous plucomavan a dit...

au lieu de vehiculer du fatalisme com ca :"les décideurs ne font que passer à Valence et nos actions au niveau local doivent les laisser indifférents. Ils n'habitent pas ici, ils ne travaillent pas ici, alors leur faire passer un message dont ils n'ont que foutre..." ce qui on internet n'on q'a aller informer, s'indigner, mobiliser pour siganler la disparition du site en France.
exemple:
http://www.linternaute.com/acheter/diaporama/rentree-2006-produits-stars/3.shtml
aller sur ce site qui presente des produits Reynolds et montrer votre indignation que l'on presente les crayons mais que l'on ne parle pas des 257 victimes des Americains.
ARRETEZ de DIRE q l'INFORMATION RESTE SEULEMENT EN LOCAL, AGISSEZ CHACUN DE VOTRE COTE POUR MOBILISER ....C FACILE AVEC INTERNET !!!!!!!!!

25/8/06 8:24 AM  
Blogger radical-libre a dit...

POur répondre à misanthrope : oui il faut que ça s'arrête. Arrêter ces marchands de tapis qui, pour augmenter leur marge ,ne savent pas faire autrement que délocaliser.Et le pire, c'est que l'on essaie de nous convaincre, en France et aussi, semble-t-il dans le fameux livre IV, que la délocalisation est incontournable. C'est oublier que l'innovation, tant sur le produit que les moyens de production, est une autre solution beaucoup plus profitable et durable. Mais les Américains ont une culture plus "Marketing" que technique ou industrielle. Qui plus est, leur complexe de supériorité ne leur permet pas de croire à d'autres méthodes que les leurs!
A ce stade, nous devons tout faire pour épauler nos représentants dans leur travail de "démontage de l'argumentaire économique"; en effet, comme cela a déjà été dit, l'entreprise semble surtout souffrir de son "barème d'évaluation". Non, tout n'est pas fini, comme la direction essaie habilement de nous convaincre; la question n'est pas de se demander comment faire pour "tenir encore 2-3 mois" (et oui, date souhaitée pour l'entrée en action des "gentlemen du déménagement"!). La vraie question est de comment se convaincre de continuer à travailler correctement, comme on sait le faire si bien. Parce que si l'on adhère à la lutte pour la sauvegarde du site, on doit aussi être prêt à continuer d'y travailler.
Il faut qu'un jour, le sabotage des industries françaises et de leur savoir faire s'arrête. Et comme disait Sénèque : "ce qui pourrait arriver un jour, peut arriver aujourd'hui".

25/8/06 8:36 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

Je rebondis sur le message de "radical libre". Oui il faut prouver que nous sommes capable de travailler correctement et dans le profit. pour cela il faut eviter les actions "kamikazes" qui tendent à donner une mauvaise image de nous. Sans vouloir aller plus loin je pense que certains se reconnaitront et éviteront de saboter les produits = rien de bon n'en sortira.

25/8/06 10:32 AM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.