GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

09 décembre, 2006

Appel.

Je rebondis sur les mots d'Ella. La réunion d'hier soir avec la LCR et Alain Krivine a vraiment été un chouette moment d'échange et de débat. Merci aux militants qui restent, entre autres, de fidèles soutiens des Reynolds. Comme l'avait déjà dit Olivier Besancenot lors de son meeting à la Mutualité, comme l'a confirmé hier Alain Krivine, la participation de la Ligue à une candidature unitaire antilibérale (dont le Comité antilibéral unitaire gauche Valence est la déclinaison locale) à la présidentielle ne se fera qu'à la condition d'un engagement de ne pas gouverner avec des socialistes. Il s'agit bel et bien de remettre en question le capitalisme, de mettre l'économie au service de l'homme et non l'inverse. La décision devrait être prise ce week-end. La principale difficulté vient de l'appareil du Parti Communiste Français (les militants restant quant à eux, comme la majorité des militants en général, des personnes attachées aux réalité plus qu'aux dogmes). Si le PCF restait campé sur ses positions, alors, la gauche radicale partirait divisée à la conquête de l'Élysée avec les résultats que l'on connaît. Je sais qu'on me reprochera sans doute cette digression politique, mais la situation que vivent (assez mal désormais) les Reynolds, a des causes. Ces causes, il faut les reformer en profondeur, et l'action politique est l'outil adapté.

Pour appréhender une situation, il faut en mesurer l'étendue. Bien que nous ayons fait des actions communes avec d'autres collectifs de lutte, nous, Reynolds avons le plus souvent agit seul et pour nous. Jamais, les restructurés, les chômeurs, les RMIstes, les précaires, les temps partiels, etc ne se sont véritablement comptés, ensemble, à Valence ou ailleurs. Je me dis pourtant que leur nombre doit être tel qu'il peut représenter une force électorale décisive (plus en tous cas que les chasseurs !). Parce que lorsque je lis dans le bulletin municipal de Valence de décembre 2006, en page 6 que le chômage est en baisse, je trouve cela honteux et provoquant. Selon la DDTE, le nombre de chômeur à Valence serait passé de 5854 en décembre 1994 à 2619 en juin 2006. J'aurais aimé des chiffres plus complets, avec l'interim, les RMI, etc. J'aurais aussi aimé pouvoir apprécier les créations d'entreprises, la proportion d'échec à 1, 2, 3 et 5 ans de ces mêmes entreprises, ainsi que la nature des contrats de travail qu'elles utilisent. Il s'agit des chiffres sur Valence, qui ne tiennent que partiellement compte des fermetures d'usines. En effet, chez Reynolds, tous les travailleurs ne sont pas de Valence, ce qui permet de faire passer la patate chaude au maire voisin ! La mairie UMP de Valence, il faut le dire, a été en dessous de tout au cours de cette lamentable histoire. A part l'organisation d'une table ronde au cours de laquelle on a eu la certitude d'être virés, la mairie UMP n'a rien fait que de dire, un peu. J'ajoute que la mairie UMP de Valence, par sa gestion des HLM est elle-même une consommatrice abusive de personnel très qualifié en contrat très précaire pour assurer la paix sociale dans les quartiers. Sachant que l'on ne récolte que ce que l'on sème, j'ai peur que la disette ne soit le lot de l'UMP locale dans les prochaines années. Et je ferai ce que je peu pour leur ôter le pain politique de la bouche ! Nos soutiens politiques durables ont été communistes (LCR, M Bochaton) et PS (particulièrement la mairie de Bourg les Valence). Pour finir de bien balayer (et de me fâcher avec tout le monde !), je regrette aussi que les commerçants valentinois n'aient pas jugé bon de s'intéresser à l'actualité sociale. Nos salaires sont leurs marges. J'ai souvenir de rideaux baissés dans des villes moribondes, mais pas à Valence, où seulement quelques centaines d'emplois sont menacés.

Alors, il faut que tous ceux qui subissent et refusent les funestes conséquences d'un libéralisme économique irresponsable se réunissent, se comptent et prennent conscience de leur force, parce qu'ils sont forts, mais ils ne le savent pas encore. Il faut qu'une information visible de tous centralise les fermetures d'usines en cours en France (des milliers d'emplois sont menacés ou supprimés actuellement), fasse ces additions de virés, de RMIstes et consort et les publie. Tous ceux que cela inspire sont invités à faire part de leurs commentaires et à apporter leur pierre.

A propos de commentaires, je ne souhaite plus voir de commentaires vilipendant des générations sur ce blog, ça me fait honte. Par conséquents, à partir de désormais, ils seront passés à la trappe ! Concernant M JP.C (CGC), je suis désolé, mais en ce qui me concerne, il fait parti des personnes qui se sont révélées au cours de la lutte, quoiqu'on en pense, et ce fut une bonne surprise. Je crois que c'était dur pour tout le monde ce maudit vendredi. Cela fait un peu moralisateur, je sais, mais il faut essayer de comprendre avant que de juger, vraiment, s'il vous plaît.

Libellés : , ,


posté par DiogenePasCynique le 9.12.06. Lien vers ce billet


7 Commentaires:
Blogger DiogenePasCynique a dit...

Bonsoir Alterun,
Le(s) livre(s) est dans l'esprit, effectivement ! Mais bon, c'est un autre travail de longue haleine. Mais c'est vrai qu'il y a tant de choses à dire, à démontrer et démonter que ça vaut sans doute le coup ...

10/12/06 12:29 AM  
Anonymous plucomavan a dit...

La LCR a permis de pouvoir exteriorisé notre lutte et faire un point regulier sur notre situation. Bravo pour notre porte parole Reynolds, qui avec talent s'exprime à la tribune.
Effectivement, pour les salariés engagés la lutte ne se termine pas au vendredi 08 Decembre. Notre drame et l'inexistance de soutien de la ville de Valence, a crée des guerriers redoutables pour lutter contre le capitalisme et pour lutter contre tout les collaborateurs qui servent la cause de ces multinationals en ce cachant derriere la fatalité économique.
Des combattants se rassemblent et s'organisent pour gonfler l'armée Antiliberal.
Reynolds ecrira une nouvelle histoire et sera à la pointe des affrontements.

Il est possible de fabriquer encore en France.
Notre outil de travail est encore dans nos ateliers !!!

Toujours actifs, toujours solidaires

10/12/06 9:20 AM  
Anonymous Ella a dit...

Je n'avais pas encore eu le plaisir de lire le "Valence infos", merci Diogène de m'avoir inciter à cette lecture et de m'avoir par là même plombé mon dimanche ( c'est vrai que, de toute manière, il l'est déjà complètement...) ..
Première page "fidèles à nos engagements" annonce fièrement Mme La maire. Et de parler allègrement du "chantier phare de son mandat" ( non non ce n'est pas de se battre pour garder les emplois qui existent c'est le Fameux Réaménagement des Boulevards !),de lancer joyeusement la brillante idée de l'animation des commerçants sur les boulevards ( quand je me rappelle que certaines boutiques du centre et d'ailleurs nous ont jeté comme des malpropres lorsque l'on venait juste informer de notre angoisse pour notre site.. je me dis que peut-être devrions nous aller nous en occuper de leurs animations !!) Je poursuis ma lecture: 2006 aura été une année déterminante pour l'archéologie et les beaux arts, sans doute que les salariés des entreprises industrielles feront désormais partie des antiquités à mettre aux musées, on réhabilite bien les anciennes mines de charbon en musée à visiter ... Et de terminer en souhaitant à tous les Valentinois une ville ou il fait bon vivre. Devrons nous lui suggérer d'aménager le dessous des ponts et d'acheter un stock de tentes pour l'hiver qui s'annonce...heureusement que nous profitons d'un climat propice. Ensuite j'ai eu beau parcourir le journal je n'y ai pas trouvé un seul mot sur Reynolds mais peut-être ai je sauté une page...Aller aujourd'hui je vais me mettre à la tisane...

10/12/06 10:12 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

petit rappel :Anonyme a dit...
souvenez-vous :
Pour Reynolds je suis bien d'accord les jeux sont faits depuis longtemps, je l'avais signaler a vos élus mais je ne vous dis même pas la réponse qu'il m'as été faite a l’époque, ils ont eu un voile devant les yeux, cela leur a fait perdre 18 mois précieux avant les premiers licenciements. Maintenant c’est trop tard. Ce qui n'empêche pas de faire savoir fortement notre colère a nos élus (si ce n’est plus utile pour nous, pensons a toute les entreprises qui risquent et vont peut être subir le même sort), au fait qu’avons-nous fait pour les autres entreprises qui licenciaient ? .Un jour on risque de voter vraiment utile, cette fois ci ! A moins que la France d’en bas d’un sursaut se réveille (comme un certain 14 juillet) et sorte de son égoïsme individuel, malheureusement je ne crois pas que ce soit a cours terme les mentalités sont très longues a évoluer dans notre pays, dommage !

13/7/06 5:11 PM


brigetoun a dit...
o mon cher je ne sais que te dire

13/7/06 6:47 PM

10/12/06 11:05 AM  
Anonymous Ella a dit...

J'avoue ne pas comprendre anonyme, quand tu dis avoir prévenu les élus, de quels élus tu parles ? politiques ou du personnel ? Parce que si c'est pour nous dire que les rumeurs, bruits de couloirs ou discussions à demi mots obscurs étaient des infos et qu'il fallait en comprendre le sens....Les délégués n'ont pas cessé d'interroger la direction au cours des CE depuis plus d'un an. Alors y'avait'il des gens au courant bien avant juin, avec des infos précises, réalistes, concrètes, écrites, chiffrées? quoiqu'il en soit ce ne sont pas les représentants du personnel qui ont fait entrave aux infos, mais bel et bien la direction.

10/12/06 12:23 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

bonjour,
c'est la première fois que j'interviens ici mais là il me faut une précision. Il y a environ deux mois les délégués annoncaient à grand renfort de palabres qu'il y avait délit d'entrave et que le CE de reynolds portait plainte (preuves à l'appui) pour ce fameux délit d'entrave. Cette mesure aurait dû suspendre toutes autres mesures. Qu'en estil actuellement ? Peut-être que les délégués comme dans d'autres affaires similaires se sont laissés convaincre de retirer ou de suspendre leur plainte. Quand je dfis affaire similaire, il n'est pas rare de se laisser appater (ona vu comme l'argent peut faire des dégats)... J'aimerai bien des comentaires et des precisions.

11/12/06 7:26 AM  
Blogger DiogenePasCynique a dit...

chèr(e) anonyme (11/12/06 7:26 AM),
Je n'apprécie que moyennement ce que suggère ton commentaire. Il n'y a pas de corruption d'élus à ma connaissance (en tous cas pas ceux qui participent activement aux négociations). Par ailleurs, je crois déjà avoir écris qu'une plainte pour délit d'entrave ne suspend pas la procédure en cours (c'est injuste certes, mais c'est légal, merci la droite). Enfin, dans l'état actuel du rapport de force et des discussion, l'action juridique propose un gain très hypothétique en regard de ce qui est acquis. Si, effectivment, des options valables et meilleures existent, il est important d'en faire part aux élus, il est important aussi que ce soit du sûr car on a pas trop de temps à perdre.
Pour répondre à un autre anonyme (13/7/06 5:11 PM ), je ne tient plus le compte de ceux qui l'avaient bien dit, qui savaient que ça arriverait, qu'on a pas fait ce qu'il fallait. La meilleure façon de démontrer sa prescience, c'est de rendre des écris publics et de les dater, ce que je fait ici, sous un anonymat de plus en plus relatif. Pour le reste, cela s'apparente aux discussions de comptoir, respectables certes, mais qui ne font guère avancer les choses.

11/12/06 9:42 AM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.