GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

18 novembre, 2006

Avant, après.

Alors que des discussions constructives étaient engagées sur les dispositions du livre III (les conditions de départ) il semble que, contre toute attente (ainsi que contre les présupposés qu'impliquent une discussion), la direction souhaite désormais passer en force pour obtenir un avis du CE sur le Livre III. Cela rendrait impossible la modification des dispositions. C'est pour cela qu'un appel au boycott (une doc ici) des marques du groupe Newell Rubbermaid est lancé. Tant que les conditions du dialogue sont réunies, il est toujours possible de sortir d'une situation délicate par le haut. Mais il serait bon de servir autre chose que des couleuvres ...

Il reste cependant toujours l'hypothèse que la direction est d'une abjection sans nom depuis le début, que les velléités de discussion ne sont que de la poudre aux yeux, qu'il s'agit simplement de faire baisser la garde pour mieux terrasser l'adversaire. La menace de poursuites judiciaires à l'encontre du secrétaire du CE pour entrave (il a refusé de signer l'ordre du jour du prochain CE) alimente cette hypothèse. Pourtant j'ai du mal à croire qu'autant d'imbécillité et d'inconscience puisse être réunies en si peu d'individus, si diplômés, si biens payés, si bien préparés (2 ans tout de même !). Car si cette hypothèse est vérifiée, alors, c'est la guerre, à savoir le gaspillage de ressources dans la destruction. Je souhaite bien entendu me tromper et que la direction retrouvera ses esprits, ou en trouvera si elle ne les avait pas. Si cette situation devait néanmoins persister telle quelle, elle conduirait immanquablement à des réponses dommageables pour tous, de celles que suggère la reflexion approximative de la défense légitime. Je constate par ailleurs que le rythme des procédures est désormais soutenu. La semaine prochaine, ce ne sont pas moins de 4 réunions du CE qui se tiendront, dont 3 ayant un caractère extraordinaire. Il est évident que ces rafales ne sont propices ni à une préparation, ni à une reflexion sereine (d'autant plus qu'en précipitant les déjeuners, elles rendent les digestions difficiles !).

Sur les marques, il reste des ambiguïtés quant à la pérennité de certaines. En effet, dans un document présenté en septembre 2005 par Joe Galli à ses collaborateurs, il était question de se recentrer sur un certain nombre de marques et de laisser tomber les autres. La copie d'écran suivante montre le périmètre des marques tel qu'il était en septembre 2005 (page 44 de la présentation Power Point®), et l'image suivante (page 45 de la présentation Power Point®) tel qu'il devrait être au terme du processus (le plan Acceleration).

Avant :


Les marques présentes dans le groupe à cette époque : Liquid Paper, Holson, Sharpie, Irwin, Rubbermaid, Burnes, StainShield, LouverDrape, Bulldog, Eberhard Faber, AirBake, Graco, Century, Levolor, Graco, Ezpaintr, Vise-Grip, BernzOmatic, Berol, Pyrex, TakeAlong, Del Mar, Kirsh, uni-ball, Sanford, Rotring, Panodia, Gardina, Spur, Intercraft, Regal, Mirro, Carex, Acrimo, Swish, Albadecor, Quick-Grip, Eldon, Blue Ice, Cosmolab, nenplas, Amerock, Calphalon, Atelier 28, Hanson Drape, Royal Diamond, Reynolds, Rolodex, Parker, Roger, System Works, Goody, Roughneck, Papermate, Waterman. Les liens, c'est pour le google bombing (J'y reviendrai si les circonstances le nécessitent) !

Après :

Seront désormais mises en valeur les marques (power brands !) suivantes : Sharpie, Irwin, Rubbermaid, Waterman, Graco, Calphalon, Expo, Dymo, BernzOmatic, Goody, Papermate, Lenox. Les autres, d'une façon ou d'une autre (vente ou suppression pure et simple) ne seront plus dans le groupe. En comparant ces deux états, on peut légitimement s'interroger sur sur la réelle volonté, affirmée et réaffirmée par la direction, de conserver la marque Reynolds. Visiblement, ce n'est pas le cas. Il y a quelques années, une tentative de remplacer les produits Reynolds par des références Sharpie et Papermate s'était soldée par un échec commercial. Comme il n'y a pas de raisons que les mêmes causes ne conduisent pas aux même effets, se priver de la marque Reynolds sur le marché français, c'est donc perdre les parts de marché qui y sont attachées. It's to do a goddamn stupid thing (c'est faire une connerie !) ! Je me suis laissé dire que le fait d'acheter une société concurrente pour en tuer la marque était un délit portant atteinte aux règles de la concurrence. Je n'ai pas beaucoup d'éléments dans ce sens et toute précision est la bienvenue. Quand on vous dit que le marché déteste la concurrence !


Libellés : ,


posté par DiogenePasCynique le 18.11.06. Lien vers ce billet


10 Commentaires:
Anonymous loupkihurle a dit...

Je souhaite sincèrement que si notre secrétaire de CE est sous la menace d'une poursuite judiciaire nous serons TOUS là...c'est TOUS les salariés qui sont visés et qui seraient poursuivis... quelle serait cette justice qui sanctionnerait les victimes ? serons nous définitivement des moutons ? Debouts et hurlants voilà comment ils devront nous abattre...

18/11/06 7:13 PM  
Anonymous morocollabo a dit...

Le passage en force de la direction et la volonté affiché de passer au combat nous entraine aujourd'hui dans une situation de guerre.
Le BOYCOTT des marques est notre premiere arme.
D'autres armes de destructions massives vont s'abattre si la negociation ne reprend pas avec une tournure convenable pour le bien et l'avenir des salariés.
L'installation de l'arsenal de protection montre bien l'orientation choisi par les occupants.
j'espere que chacun va remettre les pieds dans l'usine lundi avec une determination renforcée.
L'obtention d'une sortie du conflit digne pour chaque salariés, passera par l'affrontement.
La methode BUCH est vraiment une reference pour NewellRubbermaid.

18/11/06 8:26 PM  
Anonymous plucomavan a dit...

O Besancenot, a encore frapper fort hier soir sur France2.
Le teeshirt de la lutte lui vas tres bien.
C'est un soutien à tout epreuve, ont en auras besoin. Il viendras avec nous sur les barricades !!!!
Merci OB

19/11/06 1:08 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

Si vous êtes contre la délocalisation des produits c'est tout à fait légitime mais noël approche alors attention à vos achats, il ne faudrait pas qu'ils viennent d'un autre pays que la France et je pense que vous allez mettre du temps pour faire vos courses, MADE IN CHINA, MADE IN THAILAND ..... sont les jouets les plus prisés par les enfants et les ados

19/11/06 1:50 PM  
Anonymous ella a dit...

tu as raison il faut être aux aguets pour éviter de cautionner ce contre quoi on lutte...c'est une guerre quotidienne même quand tu vas faire de banales courses au supermarché. Et c'est loin d'être toujours gagné. J'ai éludé le problème, pour Noël ça fait des années que j'en suis aux bouquins et CD mais attention pas acheté à la FNAC juste au petit libraire et disquaire du coin !

19/11/06 2:45 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

et les supports CD ,tu crois qu'ils sont fabiqués ou !!!!

19/11/06 6:47 PM  
Anonymous ella a dit...

on fait au mieux et je n'ai nullement la prétention d'être un consommateur parfait !!! essayons seulement tous d'être au plus près de nos convictions, mais je l'ai dit ce n'est pas gagné....

19/11/06 7:53 PM  
Anonymous ALTERUN a dit...

Consernant le discours "les consommateurs ont le choix..." c'est tout à fait un discours patronal qui arrange bien le patronat ! Effectivement au niveau de l'habillement, si tu veux t'habiller en "Made in France", tu fais comment ? Tu vas chez Dior et Cie mais il faut pas être au SMIC ! Sinon tu vas voir ta mère ou ta grand mère pour qu'elles te tricotent (si elles savent faire, si elles ont le temps,...) un pantalon, mais cela aussi va te revenir les yeux de la tête car sur les pelotes de laine ils se font des marges de fou ? Si tu as toujours pas de solution "Made in France" tu fais quoi ? tu prends un tonneau et une paire de bretelle pour t'habiller ? En fait on s'apperçois que le choix premier n'est réalisé par les consommateur ! Dans une grande surface la Direction décide des produits qui seront référencés dans le magasin, ensuite le consommateur choisira dans la palette imposée... Un peu comme au USA, pour le système électoral ou le bi-partisme est de mise, et que certains voudraient voir germer en France ! Les électeurs n'ayant plus de choix réel sur les programmes et les idées - ce qui fait les affaires des multinationales, des patrons,... mais surtout pas de la démocratie qui est caricaturée ! A méditer !
Luttez, votre combat est juste !

20/11/06 9:50 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

Les élections approchent. C'est le moment d'exiger de nos politiques qu'ils prennent enfin position pour interdire les licenciements boursiers et les délocalisations.
Eh, la gauche, avez-vous oublié l'époque où vous auriez menacé les patrons voyous de nationalisation ?
Eh, les syndicats, avez vous enterré définitivement les leçons de LIP : on occupe, on fabrique, on vend, on se paie...
Pourquoi ne pas conjuguer les deux : la réquisition de l'entreprise par les pouvoirs publics et sa gestion par les salariés ?
Et pour faire pression : le blocage des machines et des stocks, l'appel au boycott des productions du groupe. Dans mon administration on achète des stylos Reynolds : ça ne va pas durer. Interpellez aussi les municipalités, qu'elles changent de fournisseurs... jusqu'à ce que le made in Valence soit garanti.
Les REYNOLDS s'en sortiront si toute la population se dresse pour dire : cette fois, nous n'acceptons plus.
Bon courage et n'hésitez pas à en appeler à la solidarité financière, à organiser un comité de soutien à votre lutte.
Courage !
Gérard
Responsable national CGT ONIGC

20/11/06 2:07 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

C'est normal qu'il n'y ait pas Waterman sur le tract ? C'est pour ne pas effrayer les "collègues" de St herblain, ou c'est juste un oubli ?

20/11/06 9:37 PM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.