GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

11 septembre, 2006

Compléments.

Je reviens encore une fois sur la question précédente. Je crois qu'il ne faut pas non plus oublier le contexte sociologique dans lequel se déroule ce qui est bel et bien un affrontement de classes (je vais déplaire mais j'attends l'argumentation !) . L'outil de production est une propriété privé dont le propriétaire fait absolument ce qu'il veut (dans les limites légales), en dernière analyse. Les moyens mis à la disposition des syndicats pour défendre les salariés permettent, selon moi, de rendre plus supportable les inégalités d'action et de redistribution, mais ils n'équilibrent pas les forces en présence. La disposition de ces moyens ne garantie pas leur utilisation optimale. Les stratifications de la société se retrouvent dans l'entreprise, avec toutes leurs inégalités d'accès au savoir et d'aisance dans le monde. Les syndicalistes ayant des compétences comptables étendues sont rares. Nous en avions une dans l'entreprise, mais elle a choisi de partir au début de l'année 2006 ! Je ne lui jette pas la pierre, j'aurais sans doute fait la même chose dans la même situation (il n'y a pas de héros, uniquement des nécessités). Aussi, le dialogue est déséquilibré dès le départ, puisqu'il se passe sur un terrain sur lequel une des parties possède une maîtrise presque totale. Les directions s'entourent aussi du plus grand secret lorsqu'elles projettent des licenciement collectifs. Je rappelle que la procédure en cours n'était encore, officiellement, qu'un projet jusqu'au 12 juillet 2006, et qu'elle a commencée à être véritablement connue que fin juin 2006, même s'il est désormais évident que les « réflexions » sont beaucoup plus anciennes. Enfin, les directions agissent à temps plein, alors que les représentants des salariés (sauf pour les très grandes entreprises) agissent dans le cadre de leur délégation , à temps partiel, dans une fonction parfois éloignée du métier qu'ils exercent. Cela suffit à expliquer, selon moi, que dans la majorité des cas, les directions parviennent à leurs fins.

Pour ce qui concerne l'installation d'usines à l'étranger. Cela n'est pas nouveau et n'a pas été fait dans l'idée de délocaliser la production. Historiquement, pour gagner ses marchés exports, Reynolds s'est souvent associé à des partenaires locaux par des accords gagnant - gagnant. Le partenariat avec l'Inde est très ancien, et c'est bien. Je ne trouve pas anormal que les stylos vendus dans un pays (et seulement ceux-là) soient produits sous licence dans ce pays. On ne peut demander à des populations d'acheter nos produits et de ne pas en avoir les moyens. Pour l'usine de pointes billes, en Inde, la seule filiale de Reynolds, je continue de croire (peut-être suis-je naïf) que l'idée de délocalisation n'était pas à son origine, les raison liées aux droits de douane, à l'époque de son implantation, étaient convainquantes. Maintenant, le groupe Newell Rubbermaid a peut être d'autres projets (évidement !).

Les propos de M Sellière (« vous êtes trop payés ! », que je n'ai pu entendre personnellement), sont j'imagine, tenus une fois par jour par la majorité des patrons, alors ...

Plus inquiétant en effet, les départs perlés de machines. Mais il est difficile d'argumenter un discours d'inquiétudes sur ces seules bases, même si l'intuition s'avère juste. Les systèmes dynamiques, et une entreprise peut se prêter à ce modèle, fussent-ils simplifiés à l'extrême, montrent souvent ce qu'on appelle une sensibilité aux conditions initiales. Cela signifie que de petites différences dans les conditions initiales (à temps t = 0) conduisent à des grandes différences d'évolution de comportement. C'est ce qu'on exprime lorsqu'on parle d'effet papillon. Cela implique une impossibilité intrinsèque à prévoir précisément les comportements à long terme de tels systèmes. Par contre on se sert de la notion d'attracteur étrange (voir illustration, et faites les vous-même grâce au Chaoscope, on devrait dire aux gamins à quel point les maths peuvent être belles). Il s'agit de zones de l'espaces des phases (les différents états possibles du système) précisément délimitées. On est sûr qu'à long terme, la description de l'état du système sera dans cette zone, mais on ne sait pas où exactement. Je ne parle là que de systèmes relativement simple et clos. La gestion d'une entreprise implique des dizaines voire des centaines de variables indépendantes en univers ouvert (contraintes extérieures changeantes) et bien sûr, les hommes ...

Cependant, dans notre cas, nos chances de succès ne sont pas nulles (le chaos, toujours ... ). Je reste par ailleurs persuadé que tant que la société n'aura pas profondément remis en cause la notion de propriété privée, sans forcement la supprimer complètement d'ailleurs, nous aurons toujours a gérer des conflits qui y sont liés et qui en découlent. S'interroger sur cette notion, la rapprocher de notre condition de mortels est, je crois, fécond.




posté par DiogenePasCynique le 11.9.06. Lien vers ce billet


0 Commentaires:

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.