GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

20 mai, 2006

Trop de charges !

Une procédure judiciaire est actuellement en cours contre une société d'animation qui vendait ses services à de grandes marques au sein de grandes surfaces (voir et surtout écouter, Opération Barracouda). Tout allait pour le mieux n'était que cette société avait tout bonnement érigé en système de gestion la non déclaration d'une grande partie des heures de ses employés, contre une légère augmentation de leur salaire « net ». Cela permettait entre autre de tirer des prix et des bénéfices défiant toute concurrence. Cela s'ajoutait à la précarité et au turn-over généralisé des salariés, généralement jeunes et à temps partiel. L'idée générale de ce mode de gestion étant grosso-modo d'économiser les charges. Evidement, nous avons affaire à un cas extrême, pas vraiment défendable. Pourtant, ce qui motivait ce patron indélicat est assez répandu dans les discours ambiant. Il y a trop de charges ! Dire cela, c'est exactement dire : les retraites sont trop élevées, les soins trop remboursée etc. En effet, les charges ne sont rien de moins qu'un salaire différé. Evidement, nous, nous sommes dans un grand groupe qui s'appuie sur de grande marque. Il est hors de question de jouer au chat et à la souris avec l'URSAFF, et c'est bien.

Pourtant, la tentation d'éviter les charges existe. Régulièrement dans notre entreprise ; (pas toutes les années) les chèques restaurant (exonérés de charges) sont évoqués en négociation de salaire, et, avec la même fréquence la CFDT locale fait la moue à cause de cette exonération. Cette année, une des directions ( avec le fonctionnement matriciel je suis un peu paumé et visiblement, je ne suis pas le seul) a éprouvé le besoin de remercier des salariés avec des bons d'achats. Je ne vais pas porter de jugement sur l'existence de cette prime (à part que je suis vexé comme un rat de ne pas l'avoir eu !). Pourquoi pas après tout ? Ce qui me gêne, c'est que cela se fasse un peu hors de toute institution, un peu comme si on filait du bon vieux black en liquide, de la main à la main. Evidement, je vois le mal partout (il est vrai qu'il est répandu aussi). Si on veut remercier, donc indirectement, susciter une certaine motivation, pourquoi ne pas s'intéresser de près à l'intéressement, et s'appuyer sur des critères objectifs, chiffrables et collectifs (le PACE ne me paraît pas adapté) ?

Enfin, comme Coluche disait qu'on ne peut parler des cons sans parler des militaires, on ne peut parler des charges sans parler des restaurateurs. En effet, Renaud Dutreil, une tête à claque de l'UMP , propose, après Raffarin, un autre plan d'aide aux restaurateurs. A ma connaissance, les aides précédentes ne se sont pas soldés par des hausses de salaires des employés ou des améliorations des conditions de travail, sans quoi ces professions ne connaîtraient les difficultés de recrutement et le turn-over qu'on y observe. En plus c'est de plus en plus dégueu (objectivement). En effet, le CAP de cuisinier a été réformé (ce mot recouvre souvent des choses au moins déplaisantes) sous la pression des grandes industries agro-alimentaire afin de prendre en compte les évolution technologique. Le nouveau cuisinier n'élaborera plus un plat mais assemblera, hydratera des préparations issues de l'industrie agro-alimentaire. Les fonds de sauces sont déjà absents des cuisines, le prêt à manger remplace (même dans établissement nobles) le maison.


posté par DiogenePasCynique le 20.5.06. Lien vers ce billet


3 Commentaires:
Anonymous Ella a dit...

Comment ne pas porter de jugement sur cette distribution de chèques cadeaux à certains salariés de l'entreprise, car finalement si j'ai bien compris il s'agit tout de même de salariés " de chez nous ". Moi j'y perds mon latin, on se croirait à l'école maternelle du temps où on avait encore droit aux bons points et aux images...J'ai souvenir d'un temps (pas si vieux) où certains salariés avaient droit à leur repas au restaurant ( ouf c'était avant la réforme dont tu parles du CAP de cuistot ! ) en compagnie des cadres bien pensants de l'entreprise. Et tous de partir en coeur dans un car affrété pour l'occasion ...J'aurais bien aimé savoir si ça chantait là dedans ! C'était une sorte de faveur que l'on faisait au personnel méritant...Pensez donc aller déjeuner en compagnie des meilleurs...( ou qui sont persuadés de l'être). Puis il y a eu aussi des "récompenses" genre bouteille de champagne pour les idées d'améliorations par exemple. J'ai toujours trouvé ça comique mais là ça frise l'indécence. Evidemment que c'est du bon vieux pourboire qu'on distribue généreusement aux bons petits soldats. Mais qui décide des bons et des pas bons, c'est quoi être bons et être pas bons.. Evidemment qu'on peut appeller ça du black, du d'ssous d'table quoi! surtout que ça se fait ni vu ni connu ...Un mot encore sur l'appel à la grève pour le lundi de Pentecôte, en souhaitant qu'il soit le plus suivi possible, parce que finalement la mobilisation ça paye !!! Et puis pourquoi ne pas en profiter après avoir fait un tour place E Regnault pour aller voir votre vieille mère, tante, grand mère, grande tante, vieux père, oncle, grand père, grand oncle...

21/5/06 4:15 PM  
Blogger brigetoun a dit...

ça existe toujours le lundi de Pentecote, enfin je veux dire travaillé ? Je croyais que ça avait été abandonné devant le simili fiasco. Nous comme nous étions une petite boite les déjeuners ne se concevaient qu'en commun, seuls manquaient ceux qui avaient une obligation personnelle (ou trouvaient une excuse). Par contre comme beaucoup de cadres moyens j'ai fait d'inombrables (vraiment) heure sup non payées et je n'ai pris conscience qu'après que ça correspondait à un manque à gagner pour les caisses

21/5/06 10:24 PM  
Anonymous DiogenePasCynique a dit...

Et oui, cela existe toujour, le combat continue tatnt que tout n'est pas recupere.

22/5/06 7:05 PM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.