GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

15 juin, 2006

La raison du croyant.

Il y a quelques années, la toujours modeste et définitivement géniale émission de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, proposait une série de reportages bouleversants sur un espagnol, Ramon Sampedro, prisonnier de son propre corps. Il était en effet, tétraplégique depuis l'age de 25 ans et ne pouvait absolument rien faire tout seul. Il ne souhaitait pas continuer à vivre, mais prisonnier de sont handicap, il ne pouvait mettre lui-même fin à ses jours. Outre son entourage, il a interpellé les hommes politique et l'église espagnols, leur demandant de légiférer, ou de se positionner sur ce problème, réel. Finalement, cet homme a été suicidé, à sa demande, par son entourage. Mais le processus avait été tellement divisé (l'un se procure le poison, l'autre rempli le verre etc.) que chaque intervenant ne faisait qu'une action minime, sortie de ce contexte dramatique. De sorte que, bien que le processus complet soit, du point de vue juridique, un meurtre, les actions réelles des personnes étaient suffisamment anodines (tout est relatif) pour être assez peu culpabilisantes, tant du point de vu légal que moral (avec les réserves d'usage dans ce cas). Les participant étaient bien entendu volontaires et informés.

Les restructuration, c'est un peu pareil. Personne (ou très peu) ne se lève le matin en disant je vais fermer cette usine de 300 personnes (que je croise d'ailleurs tous les matins). En l'occurrence, pour nous, c'est une décision dite stratégique, le projet Acceleration, lancé par Joe Galli (juste avant son départ, le voilà donc assez dégagé du point de vue responsabilités) qui a lancé les hostilités. La déclinaison locale de cette stratégie, c'est d'abord trouver, en amont, des solutions alternatives au site visé. Cela concerne donc les directions achats. Le problème dans ce cas, n'est pas de fermer quoi que ce soit, mais de trouver de produits similaires au meilleur prix (sans trop se préoccuper des conséquences n'entrant pas dans le cadre strictement business). Parallèlement, la direction des Ressources Humaines peut très bien étudier, faire des simulations, pour voir. Pire, elle peu se dire qu'elle va limiter les dégâts, que, attitude responsable s'il en est, elle va anticiper le changement et tout faire pour que le personnel impacté puisse rebondir. Là, on est presque revenu du coté des gentils, ce qui moralement est quand même plus confortable, devant soi-même, devant les autres et même devant dieu. Au niveau technique, usine ; les cadors disent opération, on compile des informations. On réunis les plans, les spécifications techniques, les informations sur les matières premières, les fournisseurs etc. Ces informations, par le biais de la démarche qualité notamment, sont déjà largement formalisées, de sorte qu'une part importante de ce travail est du secrétariat technique. En tous cas, toujours, on ne parle que des détails, jamais du global. Alors, bien sûr, des machines partent, au compte goutte, puis c'est le staff de direction, qui, plutôt mieux informé, part et rebondit, lui ! La direction suivante reprend, mal, les projets en cours, avec une perception forcement différente. D'autres machines, d'autre productions partent ou s'arrêtent. Il arrive même, comme chez nous, que le site envoie de l'assistance technique auprès des partenaires ! En fait il s'agit d'aider au transfert de la production ! Et il est même possible de trouver des volontaires, qui se sentent obligé (ce n'est pas une figure de style, certain se sentent réellement obligés, ayant peur) de faire le boulot.. Puis on compte. On ne dira jamais assez à quel point la comptabilité est politique. Lorsqu'on calcule les prix de revient d'une production, tout dépend de la façon dont on affecte les charges (la structure par exemple, ce qui ne participe pas directement à la fabrication) aux coûts de fabrication. Là, il existe beaucoup de possibilités. On peu donc faire dire presque ce qu'on veut aux chiffres. Cet aspect là est important, car dans le droit français, tout projet de restructuration doit avoir une justification économique. C'est ce qu'on appelle le livre IV du code du travail. La préparation de cet argumentaire est généralement confié à un cabinet extérieur. Il s'agit de démontrer, grâce à la comptabilité, la non viabilité du site, afin, simplement, de se conformer à la loi. Souvent, l'argumentaire ne convainc personne, mais ce qu'on lui demande, c'est d 'exister et d'être crédible. Les choses sont faites à l'envers. Dans un monde rationnel, on regarderait les comptes, ensuite on agirait. Là, non, on décide de restructurer, puis on présente les comptes de façon à ce qu'ils justifient, à posteriori, la décision. Cette attitude relève de la croyance plus que de la raison. La raison du croyant est-elle la meilleure ?

Bref, un grand nombre de personnes participent, mais à des tâches, qui, prises séparément, sont presque anodines. Avec un peu de recul, l'aspect général est plus inquiétant. La conséquence est que finalement, il ne reste que l'apparence de la fatalité. L'apparence seulement, car le processus n'est possible que si tout le monde fait le boulot qu'on lui demande et n'est pas informé du projet global. Le minimum désormais, c'est de savoir exactement pourquoi on fait ci ou ça.



posté par DiogenePasCynique le 15.6.06. Lien vers ce billet


1 Commentaires:
Anonymous çélalhutt a dit...

La metaphore n'etait pas facile, bel exercice. Cependant, dans un cas on dilue les responsabilités pour faire le bien (meme si mourir, c'est mal) alors que dans le second cas l'objectif est de desinformer.
Multiplier les intervenants ne supprime pas les notions de morale, de bon sens et d'humanisme (non, c'est pas exageré)et etre nombreux à faire une connerie ne diminue pas la gravité.

15/6/06 3:18 PM  

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.