GÂCHIS REYNOLDS

Suppression des 256 postes de production sur le site de l'usine Reynolds de Valence qui fabriquait les stylos REYNOLDS (filiale du groupe Newell Rubbermaid). Ce blog tient une chronique, depuis Septembre 2005, des évolutions constatées dans la société, de la fermeture de l'usine et de l'après.

Pour surfer, utilisez Firefox, un bon navigateur libre !

Powered by Blogger

x visites depuis le 27/10/2005

Fil de news. Lien copier-coller dans votre lecteur de news.

30 janvier, 2008

Communiqué.

Voici le texte de la conférence de presse d'hier. Merci à celles et ceux qui, s'ils le pouvaient, ont fait le déplacement. Pas trop de monde cependant, comme si tout cela n'avait plus tant d'importance ...


Tout au long de la lutte pour sauver l’usine Reynolds, le C.E REYNOLDS et ses élus CFDT ont dénoncé les motifs de la fermeture de l’usine. Le groupe Newell Rubbermaid a créé artificiellement et volontairement les conditions lui permettant de délocaliser sa production et de licencier 256 salariés. Rappelons que dès mai 2006, le CE a eu des informations extérieures et est entré en possession de documents attestant que la direction s’apprêtait à fermer définitivement les portes de Reynolds pour produire les stylos en Chine et en Tunisie.

Ces informations arrivaient à un moment où le CE émettait un droit d’alerte auprès de la direction. En effet entre le départ de tous les cadres dirigeants de l’entreprise, le plan présenté par le groupe américain dit « plan d’accélération » annonçant la fermeture d’un tiers de ses sites de production, la réorganisation de la production sur le site de Valence engagée en janvier 2006 et abandonnée 3 mois après sans avoir pu en mesurer ses effets, nous pouvions nous poser des questions. Malgré tout, la direction Reynolds a toujours nié préparer la fermeture du site, il aura fallu 3 jours de blocage totale de l’activité fin juin 2006 et la mobilisation de tous les salariés pour qu’elle accepte de révéler qu’il y aurait effectivement une « restructuration lourde ». Nous avons un faisceau de preuves appuyés par des documents qui prouvent que cette fermeture était en préparation depuis 2004, pourquoi dès lors la direction parisienne a-t-elle nié des faits pourtant évidents et persisté dans le mensonge ? C’est pour faire la lumière sur ces magouilles que le CE Reynolds et le syndicat CFDT chimie énergie se constituent partie civile et déposent une plainte pour délit d’entrave au fonctionnement du CE. Une première plainte simple avait été déposée en octobre 2006 auprès du procureur de la République, plainte qui a été classé sans suite alors même qu’aucune enquête n’a été faite. Cette nouvelle plainte avec constitution de partie civile va permettre au juge d’instruction d’instruire et nous pourrons être informé tout au long de la procédure.


Nous voulons aussi faire justice sur la manière méprisante et cynique des américains de considérer les salariés et leurs représentants virés sans motif légitime. L’inspection du travail a refusé le licenciement des salariés protégés pour leur mandat de représentant du personnel, elle considère que les motifs économiques avancés par la direction ne sont pas avérés. Et de fait, le groupe engage de nouveau un plan de licenciement sur son site de Waterman, avec la décapitation du service compta. La direction justifie ces licenciements par la perte sur l’année 2007 de 20 millions d’euros du au plantage du transfert des machines Reynolds vers la Chine et la Tunisie. Alors que les économies escomptées par le groupe par cette délocalisation devaient être d’un montant de 7,5 millions sur 3 années. Une partie de la production qui devait se faire en Tunisie a du être « re-localisée » sur Nantes. Les salariés, désespérés par ce gâchis demandent réparation de ce préjudice, même si aucune indemnité suffisante ne pourra jamais compenser le désastre de la perte de leur emploi. 130 salariés ont déposé une plainte au conseil de prud’hommes de Valence pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

La direction ne s’arrête pas là pour se moquer des salariés, la Direction Départementale à la Répression des Fraudes a été saisi d’une réclamation concernant des stylos fabriqués en Chine et Tunisie et vendu sans vergogne dans les grandes surfaces sous un étiquetage « fabrication française ». Interrogé le DRH Europe M Leclerc dit qu’il s’agit d’une erreur ! Or ce ne sont pas quelques stylos mais plusieurs milliers de lots de stylos qui ont été distribués dans les grandes surfaces au moment de la rentrée scolaire Certains même gravés sur le stylo « made in china » et inscrit « fabrication française » au dos de la cartonnette. Le groupe a simplement voulu profiter de la notoriété de la marque française pour vendre ses produits de qualité inférieure. Parce qu’une erreur de cette taille alors que les produits chinois sont depuis l’été précédent sous la loupe des consommateurs semblent très « à propos » ou alors effectivement l’incompétence des dirigeants Reynolds n’est plus à montrer…et explique le désastre de l’entreprise. Mais qui fallait-il virer alors ? Maintenant nous sommes toujours très inquiets du devenir des salariés Reynolds, la mairie a exercé son droit de préemption sur le site de l’entreprise mais malheureusement n’a pas montré une réelle capacité ni une volonté de porter sur le site un projet de ré industrialisation. Au cours du conseil municipal du 17 janvier dernier, et malgré nos questions et celles des élus municipaux, nous n’avons eu aucune garantie qu’un vrai projet se dessinait. Nous espérons pour le futur des salariés qu’une véritable dynamique de ré industrialisation sera impulsée le plus rapidement possible. Car pour l’instant sur le suivi des salariés licenciés on peut malheureusement déplorer le nombre insuffisant de CDI, une trentaine seulement. C'est peu sur les 163 pers suivis par le cabinet de reclassement. Pour tous ceux qui restent, l'espoir s'amenuise avec la fin des 9 mois de reclassement et la dure réalité des Assedics et de l'Anpe. Notons que 9 pers vont créer leur propre entreprise, et nous espérons qu'ils géreront mieux leur société que l'on fait nos anciens et actuels dirigeants...






Libellés : , , , ,


posté par DiogenePasCynique le 30.1.08. Lien vers ce billet


5 Commentaires:
Anonymous Anonyme a dit...

ça sert à quoi de poser des questions si celles si reste toujours sans réponse
autant ferner ce blog quin sert à quoi ????????

30/1/08 6:07 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

on peut malheureusement déplorer le nombre insuffisant de CDI, une trentaine seulement.

mais cela c est juste ce qui ont etaient reclassés par altédia mais il y en a eu combien qui on eu un cdi tous seul sans le cabinet de reclassement?

31/1/08 7:13 PM  
Anonymous justmoi a dit...

Non mais tu vois anonyme tu es sur un blog et pas au service de renseignements généraux. Un blog c'est une sorte de "journal" sur le net, qui n'engage que le "blogeur", qui reste à l'initiative de celui ou celle qui écrit. Ce n'est en aucun cas le service RH, ou les Assédic, ou la CPAM ou encore la Poste encore moins un syndicat, ou le service du cadastre de la mairie, ou l'office des eaux et forêts. Alors si tes questions restent sans réponse ce n'est absolument pas une raison pour fermer ce blog, qui, (mais à mon avis tu n'es surement pas de ceux qui se déplacent pour manifester), permet au moins de relayer des infos. Alors le mieux qui te reste à faire c'est de ne plus poser de questions ( ou du moins de les poser à ceux qui peuvent et savent répondre ) et de ne plus lire le blog. Et puis si tu pouvais aussi éviter d'écrire ça serait bien.

31/1/08 7:32 PM  
Anonymous Anonyme a dit...

concernant les stylos marqués "made in china" et fabrication française sur la carte, il y a en a auchan 'réf.083).Ils ont eu le vice de tourner le crayon pour que l'on ne puisse pas voir le marquage (sur les 083 noirs)et sur les (083 bleus) fabrication française a été cachée au marqueurs.
JE VOUS DIS BRAVO LES TETES PENSANTES DE SANFORD;;;;;

1/2/08 9:28 AM  
Anonymous Anonyme a dit...

déçu que sur 256 licencié, une petite poignée soit venue à l'appel de nos syndicats pour une conference de presse avec Mr MAURICE devant nos anciens locaux 'REYNOLDS' pour savoir l'avenir du site,qui sont les repreneurs et autres......

13/3/08 10:21 PM  

Enregistrer un commentaire

Lien vers ce message:

Créer un lien

<< Page principale | Haut

Recherche

Web Restructuration

Quelques liens sur le reclassement.

Cette section s'affiche au bas de toutes les pages du blog. elle propose une sélection de liens vers des sites qui peuvent être utiles.

La Base de données Altedia vous permet, si vous avez un compte (demander les codes à un conseiller Altedia, à l'antenne Altedia.) de vous connecter à une base de donnés contenant des offres d'emplois identifiées. D'autres sites pour laisser un CV ou chercher des offres d'emplois : ANPE, Monster, JobMeeters, Carrires On Line, RhoneAlpesjob, Pôle Local d'Orientation du Grand Valentinois. On peut aussi viser le soleil : DOM Emplois, Runion Job, DOM-TOM Jobs. Pour les plus motivés, l'emploi à l'étranger : Job center (Grande Bretagne), EURES - The European Job Mobility Portal. Pour les cadres et techniciens : Cadre Emploi. Emploi spécialisé et interim : ADECCO, Kelly Scientifique.

Des modèles (format Word) de CV : AllCV.

D'autres faons de travailler. Le portage salarial : ITG, Portage +. Ce type de statut permet d'être indépendant en conservant un statut de salarié. Idéal pour tester l'idée avant de se lancer. En indépendant : Freelance.Com. Les Sociétés Coopératives Ouvrières de Production (Scops) : Scop Entreprises. Chambre de commerce de la Drôme, Agence Pour la Cration d'Entreprise (APCE).

Les réseaux : Xing (Open BC), Viaduc - Viadeo.

Le chômage : ASSEDIC, Actu Chômage (un site militant d'actualité, à suivre !).

Si vous n'avez pas internet mais souhaitez quand même disposer gratuitement d'une adresse électronique (accessible de n'importe quel ordinateur, cellule Altedia, cyber-café etc.) : La Poste, Yahoo, Hotmail et GMail (sur invitations ).

Des outils libres et gratuits : Navigateur internet Firefox, messagerie Thunderbird, suite bureautique Open Office, et tout le reste sur Framasoft. Vos applications libres et portables sur votre clef USB : Framakey, PortableApps.com.